Mozart Jackson 2015 – 2016

MozartJackson Affichepour site

Comment faire cohabiter ces deux monstres musicaux à plus de 2 siècles d’intervalle ? C’est la magie du rêve qu’a fait Michael avant de disparaître, et il veut offrir à Wolfgang la fin du Requiem qu’il n’a pu terminer sur son lit de mort. Ils vont ainsi dérouler leurs vies respectives en se rencontrant dans le royaume des musiciens, accompagnés des extraits de leurs oeuvres les plus célèbres. Du Requiem bien sûr mais aussi la flûte enchantée, le fameux concerto n°23, la marche turque … Jackson offrira un « Thriller, un Billie Jean » dansera même sur du Mozart. Un choeur de 80 adultes,  l’Ensemble Orchestral de Champagnole, Pop n’ Co, les comédiens d’Alter Ego…. durant deux heures, Mozart et Jackson vont se révéler comme on ne les a jamais vus ! Après Verdi C’est Fou en 2013, la Cie Alter Ego vous offre deux heures de rêve absolu !

VDJ article Mozart Jackson 29.10.2015  ItwMarion_0004 Pour site 72 dpi
Maurice Humbert participe au spectacle Mozart Jackson en tant que choriste. Suite au spectacle à La Commanderie à Dole et à l’interrogation quant à l’interprétation du spectacle d’Auxonne (car le budget est très lourd pour une petite association comme la Compagnie Alter Ego…), Il nous a fait parvenir ce poème que nous tenions à partager :

Pour dire « merci» à tous
Est-ce pour rien ou quelque chose ?

Et dire qu’il a fallu que j’arrive à cet âge
Pour vivre ces instants, submergé d’émotions
Et les faire partager par tant et tant d’amis !
Est-ce pour rien ou quelques chose
Que la vie m’a permis d’atteindre un tel bonheur ?

Après autant d’années à chanter en chorale
Vous m’avez fait gravir ces merveilleux sommets
Où s’harmonisent enfin bonheur et émotions.
Est-ce pour rien ou quelque chose
Que ces efforts, ensemble, aient su nous transcender ?

Bien sûr, la grande musique, déjà je l’appréciais,
Mais très patiemment, apprendre à la chanter
Est une inoubliable et exigeante étape !
Est-ce pour rien ou quelque chose
Que mon cœur vibre autant en la chantant en chœur ?

Apprendre sa partie, l’interpréter au mieux
Entendre aussi les autres faire les mêmes efforts
Et soudain, tous ensemble, atteindre un tel niveau !
Est-ce pour rien ou quelque chose
Que se gravent en nos cœurs de tels souvenirs ?

Et que dire quand arrive l’orchestre tout entier
Et que nos chants soudain atteignent un au-delà
Où l’émotion est telle que j’ai les larmes aux yeux !
Est-ce pour rien ou quelque chose
Que de tels moments nous soient ainsi donnés ?

Décors, couleurs, lumières, toute une mise en scène
Et nous nous retrouvons dans un monde féerique
Où nous sommes transportés au-delà de nous-mêmes.
Est-ce pour rien ou quelque chose
Qu’il nous fut accordé de vivre un tel moment ?
Non, ce n’est pas pour rien que j’ai vécu cela !
Bien sûr, je suis heureux que nous puissions encore
Revivre tous ensemble ces merveilleux instants
Quand s’harmonisent ensemble « bonheur » et « vie en rose »
Tout ce qui nous fait dire : « ça, c’était quelque chose ! »

Non, ce n’est pas pour rien que nous avons peiné
Pour apprendre à chanter « Credo », « Dies irae »
Pour garder la cadence, respecter les nuances
Sous le sourire magique de la belle Florence
Et tous ensemble, enfin, réussir « quelque chose »

Non, ce n’est pas pour rien, que chacun, dans le groupe,
A su trouver sa place, se dépasser soi-même
Et se sentir grandir en formant un seul chœur
Si bien mis en valeur dans l’œuvre de Patrice !
Vraiment, on peut le dire : « ça, c’était quelques chose ! »

Maurice Humbert

Quelques photos du spectacle du 8 novembre à La Commanderie à Dole

DSC03714 DSC03705 DSC03696 DSC03684 DSC03679 DSC03669 DSC03659 DSC03653 9_mozartjackson2 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mozart et Jackson ont vu la vie en rose … et blanc !

Dimanche 8 novembre à La Commanderie, dès 7 h, l’équipe de L&S Production et les bénévoles de la Compagnie Alter Ego étaient sur le pont car le challenge était d’envergure : c’est le grand jour : à 18 h, Mozart et Jackson vont créer le choc et tous les acteurs de cette rencontre n’ont que ce jour-là pour une répétition ensemble prévue en début d’après-midi : une seule et unique répétition où chacun doit trouver sa place, les techniciens « caler » les micros et les lumières, les choristes ( plus de quatre-vingts !, les musiciens (une quarantaine !), les acteurs, les solistes,… Enfin bref, inutile de dire que l’après-midi a été fort en émotion et en stress et à l’arrivée des spectateurs dans la salle, aux environs de 18 h, les derniers préparatifs se terminaient !  Le spectacle pouvait commencer et les quelque neuf cents personnes qui y assistaient sortaient deux heures plus tard ravis ayant vécu des émotions fortes avec Gaëtan Gommeret alias Michael Jackson et ses danseurs  époustouflants, à Julien Triquet, un Mozart plus vrai que nature, à Marion Baglan, une reine de la nuit merveilleuse et tous les autres acteurs, bien sûr (difficile de les citer tous…). Mais les spectateurs ont pu également rire avec un Stradivarius alias Pascal Vaubourgeix toujours aussi prompt à faire réagir la salle … Merci à Patrice Ducordeaux metteur en scène (Michel Jackson dans le spectacle) d’avoir rêvé  puis créé ce show improbable, merci également à Pierre Trefeil et ses musiciens, Florence Forgeot et ses choristes qui ont fourni un travail exceptionnel ! Des spectacles locaux comme ça, on en redemande !!

Flyer copie Bien Public 14.12.2015

Flyers Mozart Jackson Tavaux copie   LaVoixMozartJackson14janvier pour site

Plus de photos sur la page facebook :

Mozart Jackson le choc

 

 

Les commentaires sont fermés.